Philippe Pouletty, développeur de Carmat et investisseur atypique - Le Parisien


Arrivée du médecin dans l'univers de l'entrepreneuriat

Renommée Conjuchem Inc., la société RedCell Inc. entre en bourse au Canada en 2000. Philippe Pouletty (www.leparisien.fr/sciences/philippe-pouletty-developpeur-de-carmat-et-investisseur-atypique-16-10-2015-5192075.php) a fondé cet établissement spécialisé en biotechnologie en se basant sur des brevets personnels. Important protagoniste en termes de transplantation d’organes, SangSat a synthétisé et commercialisé un produit réellement efficace contre les rejets, la Thyloglobuline. Ce produit inédit s'avère cédé à Genzyme dans les années 1990. Courant 1995, le chercheur a contribué à constituer DrugAbuse Sciences Inc. tout au long de son séjour bénéfique à la Silicon Valley. La compagnie s'efforce de concevoir de nouveaux traitements donnant les moyens de surmonter l'addiction aux narcotiques et à l'alcool. Épaulé par de nombreux brevets personnels, Philippe Pouletty a édifié SangSat Inc. courant 1988. Cet établissement est spécialisé dans la greffe d’organes et se retrouve coté au Nasdaq dès 1993.

Les nombreuses actions du chercheur depuis son arrivée dans son secteur de prédilection

Évoluant en Europe et aux États-Unis, Philippe Pouletty a mis en place une myriade d'entreprises de biotechnologie élaborant des médicaments et des outils médicaux innovants. Le médecin jouit d'une myriade d'initiatives depuis ses premières années dans le secteur des investisseurs. Depuis 1999, le futur DG de Truffle Capital a suggéré différents changements stimulant l’innovation technologique, dont la mise en place du statut de JEI (jeune entreprise innovante) et l’optimisation de la fiscalité afin de faciliter le financement de la recherche. Depuis sa fondation, Truffle Capital a soutenu une soixantaine de startups novatrices dans le milieu de la recherche. L'investisseur a notamment permis de former plus d’un millier d’emplois. Truffle Capital place le plus souvent des fonds sur des projets prometteurs soutenus par des passionnés et des spécialistes. Le Dr Philippe Pouletty a par conséquent eu la possibilité d'être le promoteur de nombreux progrès dans le domaine de la recherche via la société.

Dans le milieu de la recherche, Philippe Pouletty s'avère principalement reconnu en tant que cofondateur et administrateur de Truffle Capital SAS. Cette enseigne de gestion de liquidités de venture capital a été instituée courant 2001. Porté par sa grande expérience dans le domaine, le médecin se charge de l'organisation ainsi que du suivi des différents projets des PME de Truffle liés aux sciences de la vie. Les projets épaulés par Truffle Capital se trouvent être sélectionnés selon leur originalité. Le chercheur s’attelle entre autres à évaluer et à choisir les brevets à fort potentiel. Pour améliorer la coordination de l’entreprise, Philippe Pouletty choisit les membres du staff de managers et du conseil d’administration (CA). L'ancien interne des hôpitaux de Paris se charge aussi du département R&D et du suivi de la propriété industrielle.

Parcours scolaire et débuts du chercheur

Courant 1985, le futur entrepreneur décroche son doctorat d’État en médecine de l’UPMC avec les félicitations du jury. L’ancien interne des hôpitaux se retrouve accepté à l’université de Stanford l’année suivante. Philippe Pouletty est diplômé de l’UPMC (université Paris VI) courant 1981. Il a eu les moyens de commencer son cursus en médecine sitôt son bac série C en poche. Durant son internat, le futur entrepreneur reçoit une subvention de l’INSERM pour ses travaux en immunologie. L'étudiant a eu l’occasion de raffermir considérablement ses compétences en la matière à l’hôpital Saint-Louis. De 1981 à 1984, Philippe Pouletty a fait son internat à Paris. Se concentrant surtout sur l'immunologie et l'hématologie, l'étudiant travaille auprès de différents établissements hospitaliers implantés en région parisienne.

Établissements épaulés à travers le portefeuille Truffle Capital

Depuis 2005, Théraclion élabore et commercialise de nouvelles thérapies par ultrason. Le portefeuille Truffle Capital se lance ainsi dans les travaux sur les carcinomes mammaires ainsi que les tumeurs thyroïdiennes à travers cette jeune pousse. Le centre de recherche Neovacs est introduit en bourse en 2010 grâce à sa nature prometteuse. Cet établissement a été créé par Truffle Capital en 2003 pour chercher des médicaments contre les syndromes associés à l'auto-immunité. À travers l’entreprise Myopowers, Philippe Pouletty ainsi que les spécialistes de Truffle Capital attribuent des aides financières à des solutions tangibles en vue de traiter les personnes rencontrant des soucis d’incontinence urinaire.